S’habiller au Moyen-age

S'HABILLER AU MOYEN AGE

Sophie Jolivet, S’habiller au Moyen-âge, Editions gisserot, Paris, 2013

Au cours des 1000 ans qui séparent le roi des Francs Clovis et le roi de France Charles XII, les façons de vivre, de parler, d’échanger des idées et des biens, de concevoir le monde… et donc de se vêtir ont beaucoup évolué.

Étudier les vêtements des hommes est un moyen de mieux connaître une période de l’histoire, car l’apparence, la manière de se vêtir et de se montrer aux autres, est très importante dans toutes les sociétés humaines. Avec le langage, l’éducation, les références culturelles, elle fait partie de l’identité, de la personnalité de chacun, quel que soit le lieu et le moment. Les vêtements changent en même temps que la société évolue et, pour les historiens ou les archéologues, témoignent de ces évolutions.

 Sans chercher à dresser la liste de tous les vêtements portés pendant le moyen-âge – quel intérêt ? – ce petit ouvrage illustré propose, de façon toute simple, d’explorer les usages vestimentaires à travers quelques documents célèbres…

Les dessous de l’histoire au château de Meung-sur-Loire

Exposition Les Dessous de l’Histoire
Château de Meung / Avril – Novembre 2013
Voici un aspect rarement abordé dans l’histoire du vêtement :
les « dessous ». Ils sont pourtant autant de témoignages de la
vie quotidienne, de la conception d’un idéal de beauté ou d’un
statut, d’un rapport au corps ou d’une manière de vivre.
Sous les chausses de Villon, sous la robe à la française de
Madame de Pilles (soeur de l’évêque), sous les jupons des
jeunes filles en 1840, comment était-on vêtu ? De quels
stratagèmes les ancêtres de ce château usaient-ils pour
répondre aux critères de beauté de ces époques ? De quels
vêtements, de quelles matières, de quelles couleurs se paraient-ils
sous leurs atours ? C’est ce que nous vous proposons de
découvrir dans cette exposition « les Dessous de l’Histoire » au
château de Meung…

Marie De Rasse, doctorante en histoire médiévale
et spécialiste du paraître féminin à la fin du Moyen Age, propose une
lecture de l’évolution de ces sous-vêtements du XIIIe au XXe siècle :
« Le sous-vêtement renvoie à un vêtement en théorie rarement visible, en
contact direct avec le corps…

Les Dessous de l’Histoire du chateau de Meung – dossier de presse

Vêtement & Textile

Le réseau V&T réunit de manière informelle des étudiants, des chercheurs en histoire, histoire de l’art, archéologie, linguistique, sociologie et toutes autres disciplines, des professionnels du textile, de la restauration et de la conservation, des indépendants, des acteurs de l’histoire vivante… français et étrangers, ils se retrouvent autour d’une volonté commune d’échange de connaissances et de ressources.

Proposé par l’UMR 5594, ARTeHis, Archéologie, histoire, cultures, sociétés (responsable du projet : Sophie Jolivet, chercheuse associée) en 2007, la création du réseau V&T est soutenu par la Maison des Sciences de l’Homme de Dijon.

 

 

 

 

Réseau collaboratif d’émulation et d’échanges de connaissances et de ressources sur l’histoire du vêtement, des matières et des accessoires textiles